5 choses à retenir après une réduction gastrique

01.12.2022

Les personnes ayant décidé de subir une réduction gastrique savent en général très bien pourquoi elles le font : cela ouvre la voie vers un nouveau moi. Pour que vous soyez préparés à ce changement, nous résumons pour vous cinq points importants.

1. Une chose à la fois : il ne vaut mieux pas boire lors du repas

Des portions plus petites, plusieurs repas étalés sur la journée, comme repris dans votre schéma nutritionnel : vous connaissez tout cela. Boire au total environ 1,5 litres par jour, par petites gorgées, pour ne pas surcharger votre système digestif, vous le savez également. Mais saviez-vous qu’après une réduction gastrique, il est absolument nécessaire de ne pas boire et manger en même temps ? Ne buvez rien 30 minutes avant ou après un repas. Il ne sera pas du tout évident – vu que maintenant le nombre de repas par jour est plus élevé – de veiller à vous hydrater suffisamment.

IDÉE : Élaborez un plan détaillé et mettez des rappels sonores dans votre agenda qui vous rappelleront de boire et de manger au moment voulu.

2. Et voilà, le syndrome du dumping

Une réduction gastrique est inévitablement accompagnée d’effets indésirables. Avez-vous déjà entendu parler du syndrome du dumping ? Si vous ne voulez pas être surpris par cet effet secondaire désagréable, il est nécessaire de prendre de bonnes habitudes. Le dumping est un nom collectif pour des plaintes qui apparaissent directement ou quelques heures après le repas. Ces plaintes peuvent surgir après avoir mangé ou bu trop vite, après avoir mangé des portions trop volumineuses, après avoir mangé du (trop de) sucre et/ou de graisses (l’estomac n’y est pas encore habitué).

Une des plaintes possibles lors du dumping précoce (10-30 min après le repas) est l’apparition de vertiges suite à une pression artérielle qui chute. Cette baisse est provoquée par le fait que la nourriture passe trop vite de l’estomac à l’intestin grêle et, qu’en conséquence, une quantité importante de liquide est aspirée des vaisseaux sanguins vers l’intestin. Le dumping tardif est la conséquence d’un taux glycémique trop bas (1h-3h après le repas) car après avoir mangé trop de sucres rapides, vous pouvez ressentir une sensation de malaise.

IDÉE : Apprenez à vivre littéralement moins vite. Allez-y lentement. Augmentez les portions de nourriture progressivement. Mangez lentement et mâchez bien. Comptez le nombre de fois que vous mâchez : mâchez chaque bouchée au minimum 25 fois. Mangez régulièrement, mangez le plus possible de fibres, évitez les aliments riches en sucre et en graisse, comme la crème fraîche, les milkshake… Respectez les conseils nutritionnels de votre médecin traitant ou de votre nutritionniste.

3. Votre meilleure amie : la qualité, la qualité, la qualité

Si vous avez profité d’une opération gastrique et changé radicalement votre style de vie, vous vous sentez comme une nouvelle personne et vous avez de nouveaux amis qui influent sur votre façon de vivre. Il va de soi que vous tenez compte de la qualité de ce que vous avalez. Par ex. mangez moins de viande, mais optez pour de la viande biologique. Mettez plus de légumes frais de la région au menu. La règle à respecter est : la qualité plutôt que la quantité. Il en va de même pour les compléments alimentaires que vous prenez après une réduction gastrique. Ne prenez pas n’importe quel produit vendu en droguerie, mais faites confiance aux marques spécialisées dans le soutien des patients ayant subi une réduction gastrique. Et il est important de tenir compte : d’une haute biodisponibilité des ingrédients – de sorte que l’organisme puisse bien les absorber – et des dosages adéquats (ex. les produits de Barinutrics). Les  multivitamines standards ne sont en général pas assez dosées pour combler les besoins découlant d’une chirurgie bariatrique. Outre la qualité, il existe aussi une grande diversité de formes d’administration – de comprimés à mâcher au gélules et les poudres – et le choix des différents goûts.

IDÉE : Un nouveau projet pour vous est de trouver les meilleurs aliments et les compléments alimentaires de qualité supérieure. Parlez avec votre boucher ou votre marchand de légumes des produits qu’ils offrent. Vous serez étonné de tout ce que vous pourrez apprendre. Regardez quels compléments alimentaires spécialisés existent et devenez un expert en ce qui est important pour vous.

4. Protéines : la nouvelle star de votre menu

Les protéines et leurs briques de construction – les acides aminés – sont indispensables à notre organisme, entre autres pour garder une bonne masse musculaire. Cependant l’organisme n’est pas en mesure de fabriquer ces acides aminés. Il est donc important d’apporter des protéines via l’alimentation et les compléments alimentaires. La majorité des patients n’atteint pas via l’alimentation l’apport recommandé de 60 g par jour. Après une réduction gastrique, un cercle vicieux typique peut apparaître : lorsque l’apport de protéines est insuffisant, la masse musculaire va fondre, ce qui fait que les muscles consomment moins d’énergie, que la perte de masse graisseuse van ralentir et, en conséquence, que la perte de poids corporel sera moins importante. C’est pourquoi, pensez à inclure dans votre schéma nutritionnel des œufs, des légumineuses, des produits laitiers (écrémés), des noix, de la viande (surtout de la volaille) et du poisson.

IDÉE : Pensez à prendre, en plus de l’alimentation riche en protéines, aussi des compléments de protéines. Introduisez une routine sportive avec des exercices physiques, pour faire augmenter votre masse musculaire plus rapidement. Pratiquez un sport à des moments réguliers. Idée pour les plus ambitieux : prévoyez pour chaque moment sportif aussi un moment de remplacement, pour si vous avez un empêchement. Vous n’aurez donc plus d’excuse. 

Eiwitten zijn belangrijk na een bariatrische ingreep | Barinutrics

5.  Votre nouveau passe-temps : le shopping

Une réduction gastrique implique que vous modifierez complètement votre façon de vivre : de nouvelles habitudes, une nouvelle expérience corporelle et – bien évidemment – une taille en moins. Et il n’y a quand-même rien de plus fascinant que de voir que vos vêtements ne vous vont plus ! Quand vous commencez à perdre des kilos, il est temps de faire du shopping. Vous remarquerez vite que vos nouveaux vêtements vous donnerons la sensation que tout va bien, au sens propre comme au figuré. Ainsi, cette nouvelle sensation sera également visible pour le monde extérieur. Et il y aura encore d’autres moments de shopping : petit à petit vous perdrez du poids, et votre garde-robe aura besoin d’être régulièrement renouvelée. Il est alors bon d’investir dans des pièces intemporelles comme les châles et certains basics – un manteau par exemple – à porter sur vos autres vêtements (de différentes tailles). Les magasins de seconde main peuvent aussi être intéressants – vous y achèterez non seulement de nouveaux vêtements, mais vous pourrez aussi y vendre les vêtements que vous ne portez plus. C’est durable et bon pour le porte-monnaie.

IDÉE : En plus de prendre des compléments alimentaires de qualité supérieure pour soutenir votre corps de l’intérieur, les vêtements peuvent aussi vous aider à vous sentir bien dans votre peau. Et peut-être que ce nouvel élan est pour vous LE moment pour un make-over total ? Demandez conseil à un.e styliste et découvrez à quel point nouveau est nouveau.